je commande mon forfait de ski pour les Hautes-Alpes

  • webcam champsaur 3gliss station de ski hautes-alpes
  • reservation sejour ski hautes-alpes en ligne

Les talents insoupçonnés de la neige de culture

Depuis de nombreuses saisons d'hiver, la neige de culture fait partie des outils dont disposent les opérateurs de domaines skiables pour consolider l'attractivité de l'offre des stations.

La neige de culture

La neige de culture, bien qu'elle soit marginale par rapport aux volumes de neige atmosphérique, est primordiale pour les skieurs.

Elle offre un réel confort dans la pratique des sports de glisse et garantit de pouvoir profiter au mieux des domaines skiables, comme de minimiser le risque d'accident. De manière générale, la neige de culture réduit l'aléa climatique, inhérent à toutes les activités de plein air. Cette neige de culture soulève des questions, voire des réserves quant à l'impact qu'elle aurait sur l'environnement :

  • d'où vient l'eau utilisée ?
  • des agents chimiques sont-ils nécessaires à sa production ?
  • quelle consommation énergétique ?
  • quel impact sur l'environnement ?

« L'absence d'informations claires et accessibles sur ce sujet constitue aujourd'hui le socle de croyances erronées, d'a priori négatifs qui peuvent à terme nuire à l'image des stations de montagne et impacter leur vitalité économique », commente Jean-Charles Faraudo, Président du SNTF.

En effet, aucun produit chimique(1) n'intervient dans le cycle de la neige de culture qui ne contient que de l'eau. Ce procédé ne fonctionne évidemment qu'à température extérieure négative. De plus, toute l'eau est restituée à la nature(2) sans qu'aucun traitement soit nécessaire (à la différence des eaux usées, dont le traitement est coûteux et environnementalement très impactant).

« La neige sur laquelle vous skiez est pour l'essentiel la neige tombée du ciel. Pour pallier aux éventuels défauts d'enneigement qui peuvent intervenir au cours d'une saison, les stations de ski ont recours à un appoint de neige, baptisé « neige de culture ».

Conçue principalement en novembre et décembre, pour préparer l'ouverture des domaines skiables, la neige de culture a vocation à créer une sous-couche qui va améliorer la tenue des flocons apportés par les premières précipitations neigeuses. En cours de saison, la production de légers appoints de neige permet d'agir sur des points d'usure du domaine skiable ou de maintenir le retour en station lors des périodes de redoux. », explique Laurent Reynaud, Directeur du SNTF.

C'est pourquoi le SNTF lance une campagne d'information baptisée « Les talents insoupçonnés de la neige de culture », première expression de sa plateforme de communication « Pour une montagne en mouvement » déclinée sur ses quatre publics cibles et destinée à valoriser la mobilisation permanente du SNTF pour le développement de la montagne, de manière maitrisée et responsable.

La vocation de cette première campagne est de rétablir la vérité sur la neige de culture, en termes de conditions de production, d'utilisation des ressources naturelles, de consommation énergétique mais également de valoriser ses effets vertueux en matière d'emploi et de tourisme.

Source SNTF